novembre 19

J’ai gagné un concours d’orthographe (et cela a un lien avec le copywriting) !

0  comments

Mais d’où me vient ce super-pouvoir (en toute modestie, bien sûr) ?

Oui, j’ai les chevilles qui enflent un peu…

Bon, je l’avoue. J’ai toujours été bon en orthographe et en grammaire, parce que j’ai énormément lu quand j’étais jeune (et c’est toujours le cas).

Pas non plus le premier de la classe, façon Agnan (personnage cher à Gosciny et Sempé, pour les vieux qui suivent). Non, plutôt dans le genre de celui qui se met au fond de la classe, écoute distraitement et rêvasse toute la journée.

Agnan, premier de la classe

Un peu cafteur, le Agnan... Y'en a un qui va se faire casser ses lunettes à la récré...

D’ailleurs, s’il ne devait y avoir qu’un seul conseil pour améliorer son orthographe, sans que ce soit trop fastidieux, c’est évidemment de dévorer en permanence des romans. Quels qu’ils soient.

Pour ma part, ce furent des livres d’heroic fantasy, de science-fiction, d’aventures, ou des bandes-dessinées, des magazines, et des livres techniques (principalement en informatique). Bref, tout ce qui me tombait sous la main et qui m’intéressait.

Bernard PIVOT

Si vous avez envie de vous faire une petite dictée...

Je ne dis pas pour autant que je vais gagner la dictée nationale de Bernard PIVOT (même si j’avoue y avoir déjà participé avec plaisir devant mon petit écran), mais disons que je me débrouille.

Et si je devais vous faire une suggestion pour améliorer votre copywriting (au-delà de beaucoup écrire), c’est évidemment le même : la lecture. Encore et toujours. On y revient sans cesse. C’est la base.

Se confronter à différents styles d’écriture, différents vocabulaires (sachant que chaque auteur a des spécificités en la matière), des expressions, des tournures de phrase, des constructions syntaxiques, il n’y a rien de mieux pour enrichir son arsenal !

Et, en plus, on apprend des trucs, on se fait plaisir. Alors pourquoi se priver ?

Certains préfèreront les livres audios, mais malheureusement - en tout cas pour moi - l'exercice est visuel. Je retiens l'orthographe des mots en les voyant écrits. J'imagine qu'il en va de même pour vous...

Un concours d’orthographe proposé par Robert DEPIQUIGNY et « Red de Redac »

Qu’est-ce que « Red de Redac » ?

Red de Redac est l’agence de copywriting fondée par Robert DEPIQUIGNY en 2015. Installée à Lille, cette société regroupe une dizaine de personne spécialisée dans l’écriture persuasive, le marketing et le community management.

Et, en plus, on apprend des trucs, on se fait plaisir. Alors pourquoi se priver ?

Certains préfèreront les livres audios, mais malheureusement - en tout cas pour moi - l'exercice est visuel. Je retiens l'orthographe des mots en les voyant écrits. J'imagine qu'il en va de même pour vous...

Robert est lui-même un copywriter chevronné. Il exerce depuis plus de 20 ans. Il a rédigé des milliers d’emails et de pages de vente pour ses clients. Et, on peut dire sans se tromper, que le personnage a une crédibilité certaine dans le domaine.

Pour ceux qui voudraient se lancer, différentes formations de qualité sont disponibles sur son site.

Et si vous voulez écouter le doux son de sa voix, vous pouvez tenter ce podcast de Stan Leloup où Robert est son invité.

Et sinon, pour en savoir plus, il reste toujours sa chaine YouTube. Ou son blog.
Et ne me demandez pas pourquoi son agence s’appelle comme cela. Je me pose toujours la question !...

Une proposition qui ne se refuse pas

Donc, je vous explique.

Un matin, alors que je m’échauffe les poignets et les articulations des doigts, prêt à taper des milliers de mots sur le clavier de mon ordinateur, je reçois la dernière newsletter de Robert.

L’œil morne, pas très réveillé, je scanne en diagonale le contenu.

Robert propose à ses lecteurs de corriger une de ses pages de vente dans laquelle il a glissé volontairement cinq erreurs.

Les trois premiers candidats avec les bonnes réponses gagneront le livre « Influence et manipulation » de Robert CIALDINI. Eh oui, encore un Robert ! Je pense que le premier est secrètement amoureux du prénom du second.

La proposition ne me fait pas bondir de mon siège. Je possède déjà le livre et je l’ai lu religieusement plusieurs fois…
Mais je suis joueur.

J’ai bien envie de tenter ma chance. Ni une, ni deux. Me voilà en train de relire fiévreusement la page de vente susmentionnée.

Correction orthographique automatique

Et là, vous allez me dire : facile avec un correcteur orthographique. Et je vous répondrai que ce n’est pas faux !
Je ne vous contredirai pas sur ce point (enfin, un peu quand même).

Hop ! Un petit coup de Microsoft Word. Zou ! Un petit coup de Google Docs. Et on n’en parle plus.

Oui, mais non. Déjà, oubliez ces deux logiciels. Leur correcteur orthographique et grammatical n’est pas au niveau.

Donc, si vous voulez jouer dans la cour des grands, je vous conseille d’utiliser le logiciel Antidote. Là, on peut parler… C’est réellement un bon programme.

Ce n’est pas la perfection absolue, mais il s’en rapproche à tout point de vue.

J’aime beaucoup les explications associées aux corrections proposées. Cela permet de choisir si l’on souhaite appliquer la correction ou non. J’ai d’ailleurs appris au passage que certaines locutions que j’utilisais naturellement n’étaient pas toujours les meilleures.

Au final, le travail reste manuel, et il faut savoir ce que l’on fait, mais peu de fautes sont oubliées.
Et c’est tout ce qu’on lui demande !

Mais dans le cas qui nous intéresse, à savoir le concours lancé par Robert, seuls les trois premiers allaient gagner. Je voulais donc faire vite. Et je n’avais pas Antidote sous la main.

J’ai donc copié-collé le texte dans Word, et j’ai tout relu à la main. Moins de 20 minutes après la réception de la newsletter, ma candidature était envoyée…

Antidote, correcteur orthographique

J'aime bien ce petit jeu de mots

Le nirvana

Bien sûr, quel que soit le jeu, quel que soit le concours, il n’y a rien de plus plaisant que d’apprendre que l’on a gagné.

C’est une sorte de rush d’adrénaline, un pic d’épinéphrine, un afflux de vitamine, une ruée de dopamine, un abîme d’euphorie, un océan de bonheur. Bref, on a le cerveau un peu grillé. Mais momentanément, heureusement !

Passée cette excitation soudaine, à la réception de l’email annonciateur, me voilà déjà en train de fournir mon adresse postale, trop content de recevoir mon précieux, que j’espère dédicacé par Robert (l’un ou l’autre fera l’affaire). 😊

(bon okay, je m’emporte, je m’enflamme, je m’anime, je m’emballe, je m’émeus. Mais si ça se trouve, j’étais le seul participant, allez savoir)

Mais au fond, pourquoi avoir participé ?

Évidemment, le livre à gagner n’était pas ma motivation profonde. Et le plaisir de jouer, bien que déjà beaucoup plus attirant, non plus.

Non. Je me suis dit que cela pourrait faire un article sympa. Et surtout, cela pouvait montrer positivement à un des meilleurs copywriters français mon attachement à notre belle langue, et mon professionnalisme.

Objectif atteint ! 😊

Et ne doutez pas un seul instant que je vais omettre d’envoyer cet article à Robert (le premier de nom – je n’ai pas l’email du second, il l’a échappé belle).

Que nenni ! C’est une belle occasion de se faire connaitre…

Conclusion orthographique masochiste (et plus, si affinités)

Alors, évidemment, pour me remettre un peu les pieds sur terre, amusez-vous à me signaler les fautes d’orthographe et de grammaire présentes sur cet article et dans le blog. Normalement, vous n’en trouverez pas des tonnes. Mais il est évidemment impossible de ne pas en laisser passer (même une intelligence artificielle n’y arrive pas encore).

Alors fouettez-moi et punissez-moi – oh oui, j’aime ça – je l’aurais bien mérité. 😊

N’hésitez surtout pas à me laisser un commentaire, et/ou à me poser des questions. Je répondrai personnellement à toutes vos demandes, sans exception (ou presque). À vous de jouer !


Tags


Ces articles peuvent vous intéresser :

Laissez moi un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Vous souhaitez être prévenus des nouveaux articles ?